Prévisions


Forte chaleur, possibilité d'orages forts

Prévision émise : Jeu 19/05/22 à 00:00 UTC (màj à 06:40 UTC)

Validité : Jeu 19/05/22 à 06:00 UTC - Ven 20/05/22 à 05:59 UTC

A l'échelle synoptique, une dorsale s'étend en Europe centrale, tandis qu'un vaste thalweg est positionné sur l'Atlantique. Dans un écoulement de secteur SO, un thalweg de courte longueur d'onde remonte vers la mer du Nord et un front froid tente de progresser sur le nord-ouest de la France, où on retrouve des pluies/averses parfois orageuses ce matin. Puis, l'instabilité sera bien présente du sud-ouest au nord-est. La SBCAPE et la MLCAPE pourront dépasser 1 kJ/kg en journée. 

Sur le nord-est et notamment sur la Champagne-Ardenne et la Lorraine, il y a un risque orageux avec une possibilité de fortes rafales de vent, voire très localement de grêle. Les orages devraient se déplacer d'ouest en est, entre l'après-midi et le soir. La présence de cisaillement vertical de vent entre la surface et l'étage moyen pourra contribuer à la formation d'orages parfois organisés, de nature multicellulaire. La probabilité d'orage sera plus faible en allant vers les régions centrales et le sud-ouest, mais les orages pourront aussi localement être assez forts. Enfin, des averses orageuses concerneraient le relief des Alpes.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Forte chaleur et orages localement forts

Prévision émise : Mer 18/05/22 à 16:15 UTC

Validité : Mer 18/05/22 à 16:00 UTC - Jeu 19/05/22 à 05:59 UTC

Cliquer sur la carte pour agrandir
 

Une puissante dorsale anticyclonique s'étire de l'Afrique du Nord à la Scandinavie, et un axe de thalweg remonte en direction de l'Angleterre. L'ouest de la France est concerné par une baisse du champ de pression en surface, un transport d'humidité dans les basses couches et une forte advection chaude. La masse d'air est instable, surtout des Pyrénées au Centre, avec des valeurs de MUCAPE fréquemment supérieures à 1 kJ/kg et atteignant par endroit autour de 2 kJ/kg.

Il y a des incertitudes sur le déclenchement de la convection profonde. Dans l'extrême sud-ouest, de orages remontent en Aquitaine, forcés par une convergence locale de basses couches. Le déclenchement des orages est assez incertain sur les régions centrales et une partie du sud-ouest, mais leur formation est possible. Vers la Normandie et la Manche, il se produit une advection différentielle de theta-W, à l'origine d'une déstabilisation des profils verticaux. Outre les forçages d'altitude, l'augmentation de la convergence de basses couches devrait favoriser le soulèvement ce soir et le nuit prochaine le long des côtes de la Manche, où la masse d'air restera assez instable. Des orages de l'atmosphère libre sont prévus, pouvant s'organiser en ligne en raison d'un cisaillement vertical de vent important. Un niveau "orages probables" a été choisi compte tenu notamment des prévisions du modèle AROME et de l'ensemble PE-AROME.

Les orages pourront donner de fortes pluies, des chutes de grêle - très localement de diamètre > 2 cm - et s'accompagner de fortes rafales de vent. En Normandie et aux abords, il y a par ailleurs un risque de phénomène tourbillonnaire localisé (fortes valeurs de SREH entre 0-1 km et 0-3 km).


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une analyse technique est souvent proposée lorsque des phénomènes particuliers ou inhabituels (tempête, dégradation orageuse, pluies abondantes, neige ou verglas, vague de froid ou de chaleur) sont envisagés à court ou moyen terme en France. Elle peut être accompagné d'une carte indiquant la nature et la localisation des phénomènes prévus. La publication s'effectue généralement le soir ou le matin et des mises à jour peuvent être apportées. La date de publication et la période de validité d'une prévision sont toujours indiquées. Il est important de noter qu'une tendance à moyenne ou longue échéance est moins fiable qu'une prévision à court terme. Par ailleurs, ce bulletin ne constitue pas une vigilance et les prévisions émises ne se substituent pas à celles de Météo-France.