Prévision à court terme


Météo Pratique se concentre sur la prévision pour la France métropolitaine des aléas météorologiques suivants : orages, pluies abondantes, coups de vent et tempêtes, phénomènes hivernaux, conditions inhabituellement froides ou chaudes. Ce bulletin à courte échéance est mis à jour régulièrement en fonction de la situation météorologique à venir. Vous pouvez retrouver la prévision à moyen terme ici.


Prévision émise : Sam 25/06/22

Validité : Sam 25/06/22 à 12:00 UTC - Lun 27/06/22 à 06:00 UTC

-

JOURS PRECEDENTS

Prévision émise : Ven 24/06/22 à 01:45 UTC

Validité : Ven 24/06/22 à 06:00 UTC - Sam 25/06/22 à 06:00 UTC

Cliquer sur la carte pour agrandir

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prévision émise : Jeu 23/06/22 à 00:50 UTC (màj texte à 12:25 UTC)

Validité : Jeu 23/06/22 à 06:00 UTC - Ven 24/06/22 à 06:00 UTC

Cliquer sur la carte pour agrandir

... Résumé ...

De nombreux orages éclatent du sud-ouest aux régions de l'est, d'intensité modérée à localement forte, éventuellement accompagnés de grêle et/ou de rafales de vent.

... Analyse détaillée ...

Le cut-off low jusqu'à présent très peu mobile et centré vers la Galice, au nord-ouest de la péninsule Ibérique, se décale progressivement vers la France suite au déferlement d'une onde synoptique sur l'Atlantique. Un rapide du courant-jet accompagne l'anomalie cyclonique sur son flanc sud-est, entre le détroit de Gibraltar et les Pyrénées. Un axe de thalweg balaie aujourd'hui la France, lié à une anomalie de basse tropopause, favorisant la divergence, le soulèvement et la déstabilisation de la masse d'air entre l'Occitanie et les régions de l'est. Au cours de la nuit prochaine, le thalweg principal abordera les côtes atlantiques françaises, induisant un refroidissement en altitude et à l'origine d'une advection de vorticité cyclonique dans le sud-ouest. Le jet-streak va remonter vers le Golfe du Lion et les Alpes tout en se renforçant nettement.

On relève des températures de rosée souvent comprises entre 15 et 20 °C. En Occitanie, sur le Massif central et le centre-est, les forçages quasi-géostrophiques, la convergence du vent en basses couches, l'instabilité convective - MUCAPE souvent proche de 1-1.5 kJ/kg - et les cisaillements profonds modérés (15-20 m/s entre 0 et 6 km) permettent le déclenchement d'une convection profonde localement virulente. Des orages supercellulaires sont possibles, il y a un risque de grêle et de fortes pluies convectives. Les orages gagneront l'après-midi et le soir la Bourgogne-Franche-Comté, l'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes. Ils seront par endroits modérés à forts. La constitution d'un système convectif de méso-échelle remontant vers la Lorraine et l'Alsace est envisageable, principalement associé à un risque de précipitations intenses et de fortes rafales de vent. En Occitanie, en soirée et la nuit prochaine, des orages sont attendus dans un contexte encore instable et convergent près de la surface, en particulier dans une zone située entre le Gers et le Gard. Une méso-dépression se constituera dans le Golfe du Lion. Les profils verticaux font craindre à nouveau un risque de grêle pouvant dépasser éventuellement 2 cm de diamètre. Des averses concerneront l'ouest dans le courant de la nuit, encore localement orageuses dans le sud-ouest où la MUCAPE pourrait localement atteindre quelques centaines de J/kg.

Adrien

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prévision émise : Mer 22/06/22 à 12:04 UTC

Validité : Mer 22/06/22 à 12:00 UTC - Jeu 23/06/22 à 06:00 UTC

Cliquer sur la carte pour agrandir

... Résumé ...

Des averses et des orages circulent à nouveau sur plusieurs régions, principalement vers le Massif central, sur les régions centrales et de l'est, ainsi que dans le nord-ouest. Localement, un orage fort accompagné de grosse grêle est possible, notamment entre Massif central, Rhône-Alpes et Jura.

... Risque orageux ...

Un minimum de géopotentiel est toujours centré vers le nord-ouest de la péninsule Ibérique, associé à de l'air froid (températures inférieures à -17 °C à 500 hPa). Il dirige un courant de secteur SO très diffluent sur la France. Un rapide du courant-jet circule sur l'Espagne, positionnant la France en sortie de jet. En surface, la situation est dépressionnaire (~ 1010 hPa) et un système frontal ondule. Le champ de vent est souvent convergent. La masse d'air reste humide sur le pays en basses couches, les températures de rosée à 2 m sont souvent comprises entre 15 et 20 °C. Cette humidité conjuguée au réchauffement diurne contribue à rendre les profils verticaux instables sur la plupart des régions, en particulier du Languedoc-Roussillon à Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne-Franche-Comté à l'avant d'un front : MLCAPE/MUCAPE jusqu'à plus de 1 kJ/kg. Le contexte reste par conséquent favorable au développement d'une convection profonde, localement intense jusqu'au soir. Le cisaillement vertical de vent modéré, en général 10-25 m/s en profondeur, peut permettre la formation d'orages multicellulaires, plus rarement supercellulaires. La masse d'air étant dotée d'un contenu élevé en eau précipitable (PWAT de 30-40 mm), des orages bien pluvieux sont possibles, à l'origine de cumuls d'eau localement importants (> 25 mm en moins de 3 heures). Il y a aussi un risque de grêle, les grêlons pouvant atteindre ou dépasser très localement 2 cm sous les orages les plus virulents dans la zone ciblée. Isolément, de fortes rafales de vent ne sont pas exclues. Sur le nord-ouest, un petit front occlus associé à un thalweg de surface maintient cet après-midi une convergence durable. Le point triple est situé entre Bretagne, Pays de la Loire, Centre et Basse-Normandie. Des précipitations convectives soutenues vont concerner la zone, pouvant donner lieu à des cumuls d'eau relativement importants. Le risque orageux diminue en Nouvelle-Aquitaine et sur une partie de l'Occitanie tout en restant présent. La zone située au sud du Massif central est à surveiller car l'instabilité, le fort cisaillement vertical de vent, la convergence et le forçage orographique pourraient y permettre le déclenchement d'orages marqués.

Adrien