Un weekend perturbé en perspective !

En ce premier jour d'octobre, le temps est typiquement automnal et la situation s'annonce particulièrement dynamique en France ce weekend. Un coup de vent est prévu et il y a une possibilité de pluies localement abondantes, sur le nord-ouest du pays d'une part et dans le sud-est d'autre part où un épisode méditerranéen est désormais plus que probable de dimanche à lundi.

Ce matin, un front froid a abordé notre territoire par la Bretagne et la Manche. Il progresse doucement vers l'est, donnant des pluies et des averses. Sur la façade est et une bonne partie sud, le temps reste sec. En Provence, les profils verticaux sont faiblement instables suite au transport d'air chaud et humide en basses couches, mais les averses étaient rares et très isolées. Les températures ne sont pas trop éloignées des moyennes climatiques : entre 14 et 20 °C sur la moitié nord en général vendredi après-midi, plus doux au sud et en Corse avec souvent de 18 à 25 °C.

Une dépression stationne depuis hier entre l'Ecosse et l'Islande où il a d'ailleurs neigé. L'anticyclone subtropical des Açores est bien présent mais tend à se rétracter. Un peu en marge de ce dipôle, toujours à l'échelle synoptique, des hautes pressions campent aussi sur la partie sud et orientale du continent. On observe une bulle chaude au nord du Canada (les températures y sont plus de 10 °C au-dessus des normales).

La zone barocline au-dessus de l'Atlantique, repérable sur une carte par le gradient méridien d'épaisseur relativement élevé ou par la position du courant-jet d'ouest, est assez basse, disons située vers 50 degrés de latitude nord. La zone frontale sur l'Atlantique est associée à des noyaux de vorticité cyclonique près de la surface, où le cisaillement horizontal de vent s'accentue. On rencontre de l'air chaud et humide sur le flanc ouest/nord-ouest de l'anticyclone des Açores.

 

 
Image IR et observations le 01/10/21 (source Eumetrain)

Une anomalie cyclonique d'échelle sous-synoptique est prévue de s'amplifier samedi sur le proche-Atlantique, puis vers le Royaume-Uni en sortie de jet. Le creusement dépressionnaire en surface s'accompagnera d'une augmentation du gradient de pression, et donc du vent. Des rafales maximales entre 60 et 90 km/h sont attendues en Bretagne et Pays de la Loire, Normandie, sur le bassin Parisien et les Hauts-de-France l'après-midi et en soirée. Des pointes voisines de 100 km/h ne sont pas impossibles près des côtes de Bretagne et de la Manche.


 
Vent à 10 m et pression mer, prévisions ARPEGE pour le 02/10/21 à 15 h UTC.
Sources : Météocentre UQAM, Météo-France.

 

Dimanche, un thalweg secondaire de surface devrait se former en entrée droite de jet et s'étirer le matin du centre-ouest à la Belgique. Le vent sera soutenu dans le Golfe du Lion, sur les régions centrales, aux abords de la vallée du Rhône, du Val de Saône à la Lorraine et en Champagne-Ardenne. Au voisinage de l'Ecosse, le creusement dépressionnaire par interaction barocline en sortie gauche de jet sera important, avec une pression mer au centre prévue inférieure à 960 hPa par GFS.



 
Prévisions GFS pour le 03/10/21 à 06 h UTC.
Source : Tropical Tidbits.

 

Outre le vent, la frontogenèse et la convergence humide de basses couches sont prévues marquées au cours du weekend, en association avec un contenu élevé en eau précipitable (PWAT ~ 30-40 mm). D'après les dernières sorties des modèles, des cumuls de pluie > 40 mm sont envisagés autour d'un axe s'étendant grosso modo des Pays de la Loire à la Belgique ou aux Ardennes. Des quantités d'eau excédant 80 mm sont même possibles sur les Pays de la Loire.

Dimanche, des pluies arroseront aussi les régions situées au sud et à l'est. Les différents modèles s'accordent sur la mise en place d'un épisode cévenol dimanche jusque lundi. La configuration synoptique et de méso-échelle prévue y est favorable, avec notamment l'approche du thalweg vers le Golfe de Gascogne et l'arrivée d'un front, une advection focalisée d'air chaud et humide près de la surface et un jet de basses couches présentant une confluence, l'orographie constituant enfin un forçage. En revanche, l'instabilité de la masse d'air est prévue faible, réduisant de fait le risque d'orage fort. Les précipitations seront néanmoins conséquentes sur les départements du Gard, de la Lozère, de l'Ardèche et aux abords de la vallée du Rhône. Au total, des cumuls d'eau supérieurs à 70, 100 mm voire 200 mm sont localement modélisés d'ici lundi. Par conséquent, des crues sont à craindre. Côté températures, après une advection chaude en aval du talweg, l'air frais gagnera le pays par l'ouest.

 


 
Précipitations cumulées prévues par ICON (en haut) et ARPEGE (en bas) mardi à 00 h UTC. Sources : Météociel, Météo-France.


Commentaires